Lionel Flasseur Directeur Général Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme - MAGAZINE SPA Sense of WELLNESS

 fb  linkedin  instagram  youtube 1  Google 

Mon panier

Lionel Flasseur Directeur Général Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme

Publié le lundi, 11 mai 2020

Lionel Flasseur Directeur Général Auvergne-Rhône-Alpes TourismeDepuis février 2017, Lionel Flasseur met ses multiples expertises en matière de développement touristique au service d’Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme, où il a su imprimer un nouvel élan avec comme objectif celui d’intégrer le top 5 des régions les plus attractives d’Europe. Une ouverture justifiée par les études menées, comme celle sur « Le Tourisme de bien-être dans les stations thermales », réalisée à l’échelle européenne pour connaitre les attentes et le comportement de la clientèle touristique bien-être, publiée dans notre Hors-Série annuel « Qui est le client Spa ?  ». Rencontre…

Lionel, rappelez-nous les missions d’Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme en faveur du bien-être thermal.
Lionel Flasseur : L’une de nos premières missions est la mise en marché, c’est-à-dire développer l’image, la notoriété et l’excellence de l’offre pour augmenter la fréquentation touristique et renforcer le développement économique des stations. Au niveau communication, cela passe par des opérations en partenariat avec les fédérations thermales (Auvergne Thermale / Rhône-Alpes Thermal) et les acteurs du thermalisme pour des actions de développement et de promotion communes, à l’exemple des Thermalies Paris et Thermalies Lyon. Nous fédérons ainsi les acteurs du thermalisme afin d’asseoir la légitimité d’Auvergne-Rhône-Alpes comme la destination de référence en termes de prévention santé et du bien-être thermal, en lien avec la direction du tourisme de la région. Nous apportons également aux différents acteurs une connaissance du marché afin de mieux connaître les clientèles et les prospects du bien-être thermal et de la prévention santé, notamment via la réalisation de suivi clientèles et l’étude des tendances, tant en France qu’à l’international. Enfin, Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme, dans le cadre de la mission Trajectoires, assure un volet formation pour les professionnels des stations avec pour ambition qu’une offre différenciante se mette en place dans les stations thermales. Un premier module a été organisé. L’objet est de doter l’ensemble des acteurs des stations d’outils marketing adaptés aux spécificités des destinations thermales. Le second sur la gouvernance est en cours de préparation : considérer la station comme un ensemble cohérent, telle une entreprise territoriale, et répartir au mieux les actions entre les opérateurs, prestataires touristiques, hébergeurs, professionnels de santé, établissement thermal, Office de tourisme et collectivité locale.

Le tourisme de bien-être est un enjeu stratégique pour la région Auvergne-Rhône-Alpes avec comme levier pour l’avenir : l’élargissement de l’offre pour se positionner sur le bien-être thermal. Dans cette optique, vous avez réalisé une étude à l’échelle européenne pour connaitre les attentes de la clientèle touristique de bien-être. Comment allez-vous utiliser les résultats de cette étude désormais ?
L.F. : Tout en poursuivant les actions sur le marché France et en travaillant un positionnement différenciant, nous initions des actions de promotion et de communication en Europe, en Suisse, Belgique, Allemagne et en Russie. Une ouverture justifiée par les chiffres suivants :

Sur la Suisse : 30% des prospects bien-être sont prêts à séjourner en station thermale – 69% ont déjà consommé une activité bienêtre dans une station thermale – 70% sont adeptes des médecines douces et des thérapies alternatives.
En Allemagne : 30% des prospects bien-être sont prêts à séjourner en station thermale – 63% ont déjà consommé une activité bien-être dans une station thermale – 80% sont adeptes des médecines douces et des thérapies alternatives.
En Russie : 29% des prospects bien-être sont prêts à séjourner en station thermale – 47% ont déjà consommé une activité bienêtre dans une station thermale – 71% sont adeptes des médecines douces et des thérapies alternatives.
Comparaison France : 20% des prospects bien-être sont prêts à séjourner en station thermale – 36 % ont déjà consommé une activité bien-être dans une station thermale – 56% sont adeptes des médecines douces et des thérapies alternatives.

Ainsi, l’équipe internationale de sept personnes va définir les opportunités sur chacun des marchés que je viens de citer, tant au niveau BtoC en identifiant par exemple des salons intéressants afin de séduire les consommateurs en direct, qu’au niveau BtoB en rencontrant des TO et agents de voyage afin de packager des offres bien-être et organiser des éductours. Quant à notre équipe digitale, aujourd’hui composée de dix community managers, elle va définir un plan d’actions via les réseaux sociaux, en utilisant les résultats de cette étude, afin d’avoir une approche segmentante, par typologie client et par marché. Elle sera également complétée par une stratégie d’influence avec l’accueil de blogueurs réputés et impactants pour les cibles visées et des accueils de presse. Mission dans lequel les bureaux étrangers d’Atout France sont d’une aide précieuse. Nous sommes aujourd’hui la région de France la plus performante sur les réseaux sociaux avec un budget de plus d’un million d’euros.

Parmi vos engagements, vous défendez la valeur de « Tourisme bienveillant », une vision confortée d’ailleurs par la dernière étude Kantar présentée au dernier salon Mahana Lyon. Qu’entendezvous par tourisme bienveillant et comment allez-vous mettre en place ce programme ?
L.F. : Les aspirations et les comportements identifiés dans le cadre de l’étude Kantar viennent effectivement conforter la stratégie d’Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme et notre vision pour un tourisme bienveillant qui doit dicter nos choix à court, moyen et long termes. Cela va au-delà d’une démarche RSE qui ne tient compte que des dimensions économiques et sociales. Le tourisme bienveillant s’inscrit dans la pleine conscience et la pleine responsabilité par rapport aux impacts environnementaux, économiques et sociétaux qu’il génère et je pense que les touristes sont aussi sensibles aujourd’hui à cette vision inspirante. Les chiffres de l’étude Kantar démontrent que le tourisme de proximité permet de réduire l’empreinte environnementale en limitant les temps de transport voire même en privilégiant les transports doux et collectifs. Il contribue également au soutien des activités économiques et de l’emploi dans tous les territoires de la région et participe au renforcement des liens sociaux. Dès 2020, cinq leviers d’action dont le tourisme de proximité sont déployés. Nous avons plus d’un million de fans sur les réseaux sociaux, fiers de leur région, au point que 46% d’entre eux sont prêts à donner leur temps bénévolement pour accompagner le développement touristique de la région. Nous allons d’ailleurs tester sur nos fans des ventes exclusives pour découvrir la région dans tous ses aspects, bien-être thermal compris bien entendu. Les quatre autres leviers sont :

Un Manifeste pour marquer notre engagement que je vous invite à visionner sur tourismebienveillant.org ;
L’emploi touristique via un site qui recense tous les emplois disponibles en Auvergne-Rhône-Alpes dans le milieu du tourisme : job-tourisme.fr ;
La formation des acteurs du tourisme grâce à une offre de digital learning, qui la rend très facilement accessible et beaucoup moins chère avec 15 modules disponibles en 2020.
Enfin, la création d’un fonds de dotation unique dédié aux actions d’intérêt général. Comme le tourisme en tant que tel n’est pas éligible au mécénat, cette fondation interviendra sur des sujets environnementaux, économiques et scientifiques. Actuellement, nous sommes à la recherche de dix grands partenaires fondateurs qui exerceront une gouvernance afin de déterminer les grands sujets et bien sûr trouver les financements pour ce faire. Cinq initiatives qui vont au-delà de nos métiers de base mais cela nous pousse à faire bouger les lignes et c’est aussi notre rôle.

 

SoWMag vous OFFRE la lecture intégrale de son édition Printemps !

 » Lire SoW14 en version intégrale

Abonnement bloc HP sow14 lecture integrale enews 700

separation green

Cet article vous a plu ?

INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE E-NEWSLETTER
POUR RECEVOIR CHAQUE SEMAINE L'ACTU SPA & WELLNESS



» Découvrez plus d’actualités Spa et Wellness en vous abonnant à notre MAGAZINE SPA Sense of WELLNESS.

separation green

Cet article vous a plu ?

INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE E-NEWSLETTER
POUR RECEVOIR CHAQUE SEMAINE L'ACTU SPA & WELLNESS



Zoom sur l'auteur

Éditrice et Directrice de la Rédaction Sense of WELLNESS Magazine.
Diplômée d’une école de commerce, Isabelle a débuté sa carrière dans des grands groupes en tant que chef de produit. Une rencontre professionnelle avec l’éditeur Bernard Chevry lui communique sa passion de l’édition et aiguise son sens créatif mais aussi commercial.
Sa polyvalence, son carnet relationnel riche et son expertise unique du marché Wellness en font une professionnelle unanimement reconnue et appréciée du secteur.

Isabelle Charrier

Les autres acteurs du secteur Wellness

Abonnez-vous au magazine et découvrez chaque trimestre :

check orange  Des dossiers et analyses exclusifs sur des Spas, des Thalassos et des Thermaux Spa aux stratégies et concepts innovants...

check orange  Des témoignages et interviews de professionnels référents du secteurs : Directeurs d’hôtels, Spa managers, thérapeutes, créateurs de marques, équipementiers…

check orange  Les innovations : soins et lancements cosmétiques et équipements Spa...

check orange  Les dernières Tendances et Chiffres du secteur Wellness...

check orange  Et de nombreux autres contenus inédits...

je mabonne

fb  linkedin  instagram  youtube 1  Google

Inscrivez-vous à la E-newsletter