MENU

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le luxe, ancré dans les codes de l’hôtellerie, montre que ces principes sont cruciaux, car ils ne sont ni innés ni nécessairement liés à une éducation.

(Suite)

Il n’y a pas vraiment d’école pour former aux réels standards du luxe, alors nous devons les apprendre au quotidien et les transmettre, quel que soit son service. Marie FAVRE
Il n’y a pas vraiment d’école pour former aux réels standards du luxe, alors nous devons les apprendre au quotidien et les transmettre, quel que soit son service. Marie FAVRE

POURQUOI EST-IL SI ESSENTIEL DE SE FORMER AUX CODES DU LUXE ?

Dans l’univers élégant de l’hôtellerie et du Spa, la maîtrise des codes du luxe est souvent considérée comme la clé qui ouvre les portes des opportunités les plus prestigieuses. Que ce soit pour accéder à des postes de haut niveau, pour offrir des expériences client inégalées, ou pour se distinguer dans un marché compétitif, une formation spécialisée en luxe peut transformer une carrière. Mais en quoi exactement être formé aux codes du luxe est-il si avantageux ?

Marie FAVRE,
Directrice Générale du Domaine Le Mouflon D’Or,

fondatrice de M Hospitality Consulting
et MOF Gouvernante des Services Hôteliers
Je trouve que, grâce à notre éducation et à notre culture, nous avons la chance en France d’avoir un apprentissage assez naturel des codes du luxe, ce n’est pas une généralité mais cela concerne de nombreux professionnels du secteur.
Toutefois, une formation est indispensable afin d’enrichir nos connaissances. C’est un travail de tous les jours, un savoir-être, un savoir-vivre que nous oublions parfois. J’aime à dire que sur notre lieu de travail nous sommes au sein d’une pièce de théâtre ou chaque collaborateur donne le « ton » à la scène qui se joue et dont il est l’acteur principal. Il est vrai qu’il y a le danger que les codes du luxe se perdent, si on ne travaille pas assez cela, si on est moins formé, on perdra ces codes. Il n’y a pas vraiment d’école pour former aux réels standards du luxe, alors nous devons les apprendre au quotidien et les transmettre, quel que soit son service.

J’ai eu la chance dans mon parcours d’avoir des directeurs qui m’ont fait confiance, j’ai pu faire progresser des personnes au sein d’équipes de services différents. J’ai par exemple pris plaisir à accompagner une Spa praticienne dans son évolution vers le poste de Spa manager. En partageant quotidiennement cette expérience avec ma collaboratrice, j’ai eu l’impression d’apprendre autant qu’elle ! On doit faire confiance à ses équipes et surtout remettre l’humain au cœur de nos métiers.
Pour ma part, j’ai obtenu le titre MOF en 2023. Il était important pour moi de recevoir cette reconnaissance et de me mettre au défi car cela représente cette excellence mais surtout ce savoir-être à la française. Dans ce concours, la compétition se joue contre soi-même, et non contre les autres. J’ai également appris que le travail ne s’arrête jamais, il faut sans cesse chercher à actualiser ses connaissances, à étendre son réseau, il est crucial de toujours rechercher à aller plus loin.

Samuel ANDREO,
Chef concierge Clefs d’Or de l’Hôtel de Paris Saint Tropez
Je pense qu’être formé aux codes du luxe offre de nombreux avantages, notamment en termes de patience, de résilience, et de maintien d’une présentation irréprochable. Pour un concierge, en particulier, cette formation est cruciale car elle permet de développer une compétence essentielle : la maîtrise des relations diverses et complexes. Un concierge, surtout s’il porte les clefs d’or, est censé être la clé de voûte de l’expérience clientèle dans l’hôtellerie de luxe. Il n’ouvre pas seulement les portes des chambres, mais aussi celles de la ville, offrant des expériences et des services exclusifs pour répondre aux besoins variés et parfois très spécifiques de ses clients.

Katia DUFON-SCHAFFHAUSER,
Directrice de la Maison de Beauté Carita
La formation dans le secteur du luxe inculque l’excellence à travers la rigueur, la persévérance, l’engagement, et encourage à être créatif et à avoir un esprit vif. Ce n’est pas seulement une préparation technique, mais une véritable école de développement d’expertises diverses, utilisables dans d’autres domaines. Bien que je ne puisse affirmer que cela ouvre directement des portes, cela prépare à une multitude de situations.
En matière de luxe, il est essentiel de distinguer le service et le lieu. Le lieu se caractérise par de beaux matériaux, et le service aspire avant tout à l’excellence grâce à l’humain. Le vrai luxe repose sur un savoir-être, l’acquisition d’un sens aigu du détail, la capacité d’aller au-delà des attentes exprimées, et savoir faire preuve de créativité, même avec des ressources limitées selon la capacité d’investissement des établissements. Les codes du luxe offrent la capacité d’analyser rapidement une situation et de s’adapter à divers contextes. Notre ADN dans le luxe, ancré dans les codes de l’hôtellerie, montre que ces principes sont cruciaux, car ils ne sont ni innés ni nécessairement liés à une éducation. Maîtriser ces codes permet selon moi une adaptation flexible à n’importe quel environnement.

Un concierge, surtout s'il porte les clefs d'or, est censé être la clé de voûte de l'expérience clientèle dans l'hôtellerie de luxe. Il n'ouvre pas seulement les portes des chambres, mais aussi celles de la ville. Samuel ANDREO
Un concierge, surtout s'il porte les clefs d'or, est censé être la clé de voûte de l'expérience clientèle dans l'hôtellerie de luxe. Il n'ouvre pas seulement les portes des chambres, mais aussi celles de la ville. Samuel ANDREO

À LIRE AUSSI

Ce site utilise des cookies

Notre site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. En continuant à utiliser notre site, vous acceptez notre utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité.